ParlonsInsuffisanceCardiaque.com

Informations pour les personnes insuffisantes cardiaques et leurs proches

ALIMENTATION

Votre alimentation impacte la charge de travail de votre cœur. En suivant les conseils de votre médecin et les recommandations suivantes, vous contribuez à ce que votre alimentation ait des effets bénéfiques sur votre santé. Cela peut impliquer de changer vos habitudes.

Les boissons

Les insuffisants cardiaques ont souvent tendance à faire de la rétention de liquide, ce qui oblige leur cœur à travailler plus. Si cela arrive, votre médecin vous recommandera de limiter vos apports en liquides. Certains prescrivent également des diurétiques pour éliminer l'eau en excès.

Demandez à votre médecin de vous préciser la quantité de liquide que vous pouvez ingérer par jour. Cela ne comprend pas uniquement l'eau, mais également les jus de fruit, les glaçons, le café, le thé et la soupe. Certains aliments contenant beaucoup d'eau - comme la glace, le yaourt et les fruits- doivent également être pris en compte dans le total journalier.

Si votre médecin vous conseille de limiter votre apport en liquides, vous pouvez facilement évaluer les apports en mesurant les coupes, les verres et les bols que vous utilisez généralement à la maison. Remplissez-les d'eau avec un verre doseur, vous saurez ainsi par exemple si votre tasse à thé contient vraiment l'équivalent d'une "tasse".

Le sel

Le sodium (plus couramment nommé le sel) peut favoriser la rétention de liquide par votre corps, ce qui ensuite majore le travail de pompage du cœur. Cela peut surcharger votre cœur et aggraver les autres symptômes d'insuffisance cardiaque.

Il pourra être nécessaire de contrôler voire de réduire l'apport de sodium dans votre alimentation.

 Pour certains, il s'agit d'un bouleversement, mais il est important de s'y conformer. Heureusement, de nombreux aliments courants ont des équivalents peu salés et il existe des solutions alternatives pour rendre les repas attrayants et sains.

Conseils pour limiter l'apport de sodium

  • Retirez la salière de la table.
  • N'ajoutez pas de sel lorsque vous cuisinez.
  • Interrogez votre médecin à propos des substituts du sel (tous ne sont pas bons pour les insuffisants cardiaques).
  • Recherchez les versions " à faible teneur en sodium " des aliments que vous aimez.
  • Consommez des fruits et des légumes frais et d'autres aliments pauvres en sodium plutôt que des aliments en boîte.
  • Mangez du riz complet ou du riz nature plutôt que du riz assaisonné.
  • Lorsque vous remplissez vos placards, remplacez les soupes, les céréales, le beurre ainsi que les autres aliments salés par leur version à teneur réduite en sel.
  • Vérifiez dans votre armoire à pharmacie les médicaments contre le mal de tête et les brûlures d'estomac qui contiennent du carbonate de sodium ou du bicarbonate.
  • Devenez un expert en lecture d'étiquettes et sachez quelle est réellement la teneur en sodium des aliments que vous achetez.
  • Évitez les préparations toutes faites, le jambon, le bacon, les saucisses, les noisettes et les gâteaux salés, les vinaigrettes, les assaisonnements salés et les fast food.

Graisses et cholestérol

Vous savez que les insuffisants cardiaques doivent limiter leur apport en graisses saturées et en cholestérol. Un excès de graisses saturées et de cholestérol augmente la quantité de cholestérol circulant dans le sang. C'est un facteur de risque majeur pour développer d'autres types de maladies cardiaques qui peuvent contribuer à l'insuffisance cardiaque.

Quelle quantité est excessive ?

Les sociétés savantes recommandent un apport quotidien inférieur à 200 milligrammes de cholestérol pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires[1].

Différents types de graisse

Graisses saturées- solides à température ambiante. On les trouve dans les aliments d'origine animale y compris le boeuf, le porc, la graisse de volaille, les produits laitiers au lait entier et les huiles de noix de coco et de palme. Elles augmentent le cholestérol et accroissent les risques de coronaropathie et de crise cardiaque.

Graisses poly insaturées - liquides à température ambiante, elles comprennent les huiles de carthame, de tournesol, de maïs et de soja. En quantité modérée, elles peuvent aider à réduire le cholestérol.

Graisses mono saturées - liquides à température ambiante, elles comprennent les huiles de colza et d'olive. En quantité modérée, elles peuvent aider à réduire le cholestérol.

Conseils pour diminuer les graisses et le cholestérol

  • Remplacez les produits laitiers comme le lait, la glace et le fromage par des produits écrémés ou allégés.
  • Retirez la peau du poulet et de la dinde car elle contient de la graisse.
  • Dégraissez les morceaux de viande rouge.
  • Cuisinez avec les huiles poly insaturées comme l'huile de carthame ou l'huile de maïs.
  • Cuisinez uniquement les jaunes d'oeufs ou des substituts de l'oeuf.
  • À la place du beurre, utilisez des pâtes à tartiner allégées, ou des matières grasses en pulvérisateurs ou en shakers.

Référence :
1. Krauss et al. AHA Dietary Guidelines. Circulation 2000 ; 102 : 2284-2299.

Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé

Ce site Web et son contenu sont fournis par Medtronic France à titre d'information uniquement.
Avant d'utiliser ce site, nous vous invitons à consulter le Code d'éthique, les Conditions d'utilisation et les Principes de confidentialité. Contactez notre Webmestre